Chapelle Saint-Michel

à Apt










        On est à peu près certain qu'un premier sanctuaire très ancien a existé en ce lieu, avant la construction de l'édifice actuel qui date du XIIe siècle. Celui-ci fut quelque peu mutilé au cours de l'histoire, mais n'a rien perdu de son intérêt.








        Construite sur le flanc de la colline Saint-Michel qui domine la ville d'Apt par le nord, la chapelle bénéficie d'une vue imprenable sur la cité. D'architecture romane, elle comporte une nef à trois travées et une abside polygonale. A l'intérieur, les arcs qui portent la voûte s'appuient sur des colonnettes et des chapiteaux décorés de feuillages.








        Mentionné dans les textes au XIe siècle, Saint-Michel était au Moyen Age un prieuré qui dépendait de l'abbaye Saint-Ruf de Valence. Un ermite y habitait encore en 1604.

        Curieusement, une grande porte latérale s'ouvrait sur la face sud, dont l'encadrement très travaillé a aujourd'hui disparu. A la fin du Moyen Age, une seconde porte plus petite fut ouverte dans la travée suivante. Un ancien clocher à toit pyramidal fut détruit par la foudre en 1814.








        Au cours des siècles suivants, la chapelle est devenue une propriété privée. Transformée en "bastidon", elle servit pour des fêtes champêtres et des repas campagnards. Mais c'est surtout la personnalité du dernier propriétaire, Justin Bertrand, qui a marqué le lieu par sa grande culture et son sens de l'accueil.








        A la mort de Justin Bertrand, la municipalité racheta la chapelle Saint-Michel qui menaçait ruine. Des travaux de restauration furent entrepris, au cours desquels ont retrouva l'autel roman primitif. La remise en état du sanctuaire lui permit d'être ensuite confié au culte protestant. Après sept siècles d'existence, l'édifice a ainsi retrouvé sa fonction première de lieu de culte.















Patrimony/Quelques-notes-sur-la-chapelle-Saint-Michel-d-Apt). G. Barruol, "Provence Romane 2", éditions Zodiaque, la nuit des temps, La-Pierre-Qui-Vire 1977).



Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil