Chapelle Saint-Antoine

à Cuges-les-Pins






  


        Trônant sur son flanc de colline qui domine le village et la large vallée, la chapelle fait face à une vue magnifique. Sur cette colline était jadis bâti l'ancien village aujourd'hui disparu ; au XIème siècle il était protégé par un château-fort, le Castrum de Cugulli ou Castrum de Cugis, au pied duquel existait une première chapelle, la chapelle Sainte-Croix.

        En 1348, le légat du pape Guy de Montfort, descendant de Saint Louis, était de passage à Cuges sur le chemin de l'Italie. Frappé par la peste noire à Marseille, il fut soigné par les Cugeois avec un grand dévouement ; si bien qu'il guérit, et qu'il promit de leur offrir une relique de saint Antoine de Padoue. En 1350, les habitants recevaient des mains de Guy de Montfort, revenant d'Italie, une partie du crâne de saint Antoine qui venait d'être exhumé à Padoue. Cet objet est depuis lors conservé précieusement à Cuges.

        Au XVIème et au XVIIème siècles, la chapelle devint un ermitage, alors que le village en hauteur était abandonné. L'un des ermites qui y demeurèrent, le frère Jean Bonifay, fut considéré comme un saint. En 1692, après 55 ans de vie austère, il s'éteignit et fut inhumé en ce lieu en présence de toute la population.

        A la place de l'ermitage, on construisit en 1896 la chapelle actuelle dédiée au saint patron de la ville, Antoine de Padoue. La chapelle fut rénovée en 1996. Cuges accueille chaque année le pèlerinage des 13 et 16 juin en l'honneur du saint.



 



        Moine d'origine portugaise, saint Antoine de Padoue (env. 1195-1231) était un disciple de saint François d'Assise et un pélerin infatiguable. Il passa sa brève existence à défendre les pauvres et la paix. On l'invoque traditionnellement pour ... retrouver les objets perdus, comme le dit un vieil adage : "Saint Antoine de Padoue, vous qui faites trouver tout" !







(Clichés : J.-P. Banet. Source doc.: panneau d'information affiché sur place ; P. Verlinden, "La Provence chrétienne", éd. les sept collines, Marseille 2005 ; http://www.cuges-les-pins.fr/histoire.php?mn=6&num=2).



  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil