Chapelle Notre-Dame-de-Santé

à Entrevennes





        Pour atteindre Entrevennes, il faut quitter la vallée de la Durance à la hauteur d'Oraison en prenant la route D12 qui s'enfonce vers le Nord-Est dans la petite vallée de la Rancure. Après le Castellet, on s'engage sur la route D101 qui quitte bientôt le fond de la combe pour grimper sur la droite jusqu'à Entrevennes.

       Ayant dépassé le village qui domine la vallée, on atteint d'abord une première chapelle accolée à un cimetière : la chapelle Saint-Michel. Mais celle qui nous intéresse est implantée trois cent mètres plus loin, à gauche près de la même route. Etonnant pays où l'on peut rencontrer, en rase campagne, deux chapelles distantes de seulement trois cent mètres !









       Construite sur un site antique si l'on en juge par les tessons de tuiles romaines qui traînent autour, la chapelle Notre-Dame-de-Santé, ou Notre-Dame-de-l'Assomption, existe au moins depuis 1727. Un document du diocèse de Riez cite en effet en 1730 la "chapelle Notre-Dame de la Santé, fondée depuis trois ans dans le terroir d’Entrevennes, le sieur Augustin Martin bourgeois d’Entrevennes en est le patron ". En fait cette "fondation" de la chapelle n'est pas une création, mais seulement une dotation.

        Elle est composée de deux parties, la plus récente étant la plus à l'Ouest qui incorpore la façade. La porte d'entrée possède sur la clef de son arcade la date gravée de 1856, c'est-à-dire celle de sa restauration. Il ne s'agit pas de la date de son agrandissement, car un plan cadastral de 1824 la représente telle qu'elle est aujourd'hui. Seule la façade est crépie, les autres murs montrant les alignements de galets assemblés par du mortier.

        Aujourd'hui comme hier, les paroissiens y viennent en pélerinage une ou deux fois par an, notamment le 15 août pour la fête de l'Assomption.

        A partir du mois de juillet, les champs de lavande qui l'entourent se couvrent de la magnifique couleur mauve caractéristique, qui rappelle la proximité du plateau de Valensole.











(Clichés : Yves Provence. Sources doc.: http://dignois.fr/Entrevennes ; http://www.archeoprovence.com/archeo/index.php?
option=com_content&view=article&id=188%3Aentrevennes&catid=56&Itemid=79
).


  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil