Chapelle Sainte-Apollonie

au Monêtier-les-Bains

   

 




        Entre La Salle-les-Alpes et Le Monêtier-les-Bains, le village des Guibertes est implanté le long de la route qui remonte la vallée. Ce groupe d'habitations possède une chapelle, indépendamment de son église principale : la chapelle Sainte-Apollonie.

        Deux plaques d'ardoise gravées et scellées sur la façade indiquent son nom, ainsi que sa date de construction : 1717. Le graveur semble avoir curieusement confondu la lettre i avec le chiffre 1 ! Quant aux trois lettres I.P.R., elles gardent leur part de mystère. Peut-être s'agit-il des initiales des noms des constructeurs.





        C'est le mobilier intérieur qui retiendra notre attention. Un autel orné de peintures représentant un médaillon entouré de feuillages multicolores, n'est pas sans rappeler les marges des manuscrits enluminés médiévaux. Une série d'icônes accrochées au mur complètent la richesse de la palette. Sur les murs latéraux, plusieurs tableaux montrent également des figures de saints : saint Jean l'Evangéliste, saint Joseph, et surtout le martyre de sainte Apollonie.






        Sainte Apollonie, ou Apolline, vécut à Alexandrie sous l'empire romain. Dans le contexte d'une société corrompue, elle fut un modèle de vertu et de modestie. En l'an 248, une grande persécution éclata contre les chrétiens. Apolline fut arrêtée et livrée aux bourreaux. Ils la frappèrent avec des pierres et lui fracassèrent la mâchoire. Elle mourut en se jetant d'elle-même dans le feu qu'on lui avait préparé. C'était le 2 février 249, date qui devint le jour de sa fête. Apolline est la patronne des dentistes, et on la représente souvent avec une tenaille enserrant une dent.







        Cette chapelle est construite à l'endroit où une coulée de boue dévalant la montagne faillit un jour déferler sur le village. Elle s'arrêta au pied d'une statue de sainte Apollonie, qu'un habitant des Guibertes venait d'y déposer. Le village et ses occupants furent épargnés.








(Clichés : J.-P. Banet. Sources doc.: http://www.quid.fr ; p. Jean Depay).


Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil