Chapelle Notre-Dame-de-Vie

à Lurs













          A partir du splendide village perché de Lurs, on peut prendre un sentier qui suit la crête de la colline vers le Nord. Bordé d'une remarquable succession de quinze oratoires, élevés en 1864 et dédiés aux mystères du Rosaire, ce chemin est appelé la "promenade des évèques". En effet le village a longtemps appartenu aux évêques de Sisteron, qui en firent une résidence diocésaine. Le village comportait un château épiscopal et un Petit Séminaire.




        A l'extrémité du chemin se dresse une chapelle originale, qui fut bâtie en 1552 sur le lieu d'un oratoire dédié alors à Notre-Dame de la Boyssière. La chapelle, consacrée à Notre-Dame-de-Vie, fut malmenée pendant les guerres de religion ; elle fut reconstruite en 1662, puis dotée vers 1866 d'un clocher-mur et d'un porche à deux colonnes. Avec son entrée ainsi ornée, elle présente une allure de temple grec. Derrière cet abri inhabituel, une grille permet de voir l'intérieur d'une construction assez classique, avec murs en voûte.









        Lorsque les mines de Sigonce étaient exploitées, jusque vers 1950, un télébenne passait juste à côté de la chapelle, convoyant les produits d'extraction jusqu'à la gare de Lurs.

        Une statue en bois doré et plusieurs ex-voto contenus dans le sanctuaire ont été volés en 1986. La chapelle a néanmoins été restaurée en 1996 grâce à Monique Mazoué et à son association "Les amis de Lurs". Aujourd'hui, Notre-Dame-de-Vie fait toujours l'objet d'un pèlerinage annuel le 15 août.







(Clichés : J.-P. Banet. Sources doc.: P. Ollivier-Elliott : "Pays de Lure, Forcalquier, Manosque et de Giono. Carnet d'un voyageur attentif". Edisud, Aix-en-Provence 2000 ; http://www.tourisme-alpes-haute-provence.com/lurs ; http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=04106_2).



 



Accueil Liste des chapelles Carte régionale Contact Liens