Chapelle Saint-Pancrace

à Manosque






        Au sommet de la colline de Toutes-Aures, la chapelle qui porte le même nom est dédiée à saint Pancrace. Une première construction, remontant au XIIe siècle, servit d'abord d'église au sein d'un village aujourd'hui disparu. Jadis appelé Toutes-Aures, cet ancien village compta même deux églises et un château. "Toutes-Aures" signifie exposé à tous les vents, ce qui s'explique par sa situation sur la colline.

        Abandonné en 1377 à cause du danger des bandes armées, le village se déplaça avec plusieurs autres pour former la ville de Manosque. L'une des deux églises fut cependant restaurée vers 1423, puis dévastée en 1561 par les guerres de religion ; sur son emplacement, la chapelle actuelle fut construite en 1634, à la suite d'un vœu prononcé au moment de la peste de 1631. Dédiée d'abord à la Vierge Marie, elle fut bientôt consacrée à saint Pancrace, devenu patron de la ville à la place de saint Sébastien.




 
 

        Le culte de saint Pancrace prit une grande ampleur lorsqu'en 1712, les Carmes de Rome offrirent aux Manosquins des fragments d'os du saint. Ces reliques conservées dans la chapelle firent naître un important pèlerinage annuel. En 1790, la chapelle fut pillée, mais les ossements de saint Pancrace furent sauvés à temps. Un nouveau reliquaire fut installé en 1796. La chapelle fut à nouveau restaurée en 1869. En 1900 elle vit se dérouler un double meurtre, celui de l'ermite Cyrille Barbier et de son neveu. Le meurtrier fut arrêté, mais il ne put être condamné à cause d'une erreur du médecin-légiste sur l'heure de la mort.

        Le long bâtiment possède une entrée ornée d'un portail du XVIIe siècle, abrité par un porche rajouté en 1756. Le bâtiment se prolonge côté ouest par un ermitage. L'intérieur contient un mobilier bien fourni. On y voit encore l'inscription exprimant le voeu de 1631. Sur un autre ex-voto peint  en 1708, il est dit qu'à la suite d'un tremblement de terre, une procession annuelle fut instaurée, pour chaque dimanche qui suivrait le 15 août. Aujourd'hui, une fête de Toutes-Aures a lieu sur la colline chaque lundi de Pâques. On célèbre aussi le 12 mai la fête du patron de la ville, saint Pancrace. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le pèlerinage s'accompagna de défilés militaires ... qui furent à la longue remplacés par des pique-niques et des dégustations de saucisson !
 
 

 



(Clichés : E. Durand et J. Radium. Sources doc.: P. Ollivier-Elliott : "Pays de Lure, Forcalquier, Manosque et de Giono. Carnet d'un voyageur attentif". Edisud, Aix-en-Provence 2000 ; http://catho04.cef.fr/decouvrir/paroisses/manosque/toutes-aures/toutes-aures1.htm ; http://www.luberon-news.com/manosque.html ; http://france.vadelis.fr ; http://www.ville-manosque.fr).




  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil