Chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation

à Monieux










            Egalement appelée - à tort - chapelle des Abeilles, cette charmante construction est implantée au bord de la D1 qui file plein ouest de Sault à Carpentras, au niveau du col des Abeilles. Sa dénomination n'a en fait rien à voir avec les insectes producteurs de miel : "abeïe" est le nom des troupeaux que les bergers regroupaient en ce lieu pour les faire bénir avant de partir en transhumance.










            On ignore presque tout de l'histoire de cette chapelle, sinon qu'elle est citée au XVIIème siècle et qu'elle a été restaurée au début du XVIIIème. Elle est pratiquement aveugle, sa seule ouverture étant constituée par la porte d'entrée, située sous un porche que surmonte le clocher-arcade.

            Le 15 août de chaque année, une messe est célébrée dans l'édifice à la mémoire du curé Joseph Thouard (1825-1888), qui soignait les malades et avait mis au point un médicament. La renommée du "bon curé des abeilles", à la fois prêtre et médecin mais qui ne demandait pas d'honoraires, dépassa le cadre régional. Elle parvint même aux oreilles de l'empereur Napoléon III qui, dit-on, l'aurait consulté ... L'abbé Thouard repose aujourd'hui dans le petit cimetière implanté derrière l'édifice.










            Le 5 juillet 1944, huit combattants de la Résistance de Cavaillon furent arrêtés par les nazis. Atrocement torturés, ils furent conduits près de la chapelle des Abeilles pour y être fusillés. Leur mémoire est honorée sur place par une stèle et un panneau explicatif.















(Sources doc.: http://www.ot-monieux.com/index.php?i=15 ; http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=84079_2).


  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil