Chapelle Notre-Dame-de-Beauvoir

à Moustiers-Sainte-Marie







        Moustiers, capitale provençale de l'art faïencier, est en même temps un village magnifique blotti entre deux barres rocheuses séparées par un torrent. Si l'on grimpe à pied un bel escalier de pierre, on peut atteindre le sanctuaire de Notre-Dame-de-Beauvoir qui s'appelait autrefois Notre-Dame-d'Entreroches.

        La légende dit que c'est Charlemagne, au IXème siècle, qui aurait fait construire une chapelle primitive en cet endroit ... Si l'on laisse de côté le merveilleux, on trouve les plus anciennes mentions de son existence dans des documents datés de 1113 et de 1135. A cette époque, elle ne comportait encore que les deux premières travées romanes, les plus proches de l'entrée. Plus tard, au XVIème siècle, le monument fut complété de deux autres travées rajoutées à l'arrière, nettement plus gothiques. La date de l'agrandissement est gravée sur l'arc triomphal : 1536.









        Quelques dizaines de mètres au-dessus de l'édifice, une vieille chaîne est fixée aux deux falaises abruptes pour soutenir une étoile dorée suspendue. Cette étoile aurait été mise en place au XIIIème siècle, à la suite du voeu fait par un chevalier au retour d'une croisade.

        Cette chapelle est aussi connue pour un phénomène particulier appelé la "suscitation" : les enfants morts-nés reprenaient vie lorsqu'on les portait dans cette chapelle, le temps qu'ils reçoivent le baptême. De nombreux cas sont ainsi enregistrés. On rapporte d'ailleurs le même type de récits pour d'autres chapelles de la région, comme par exemple Notre-Dame de l'Ortiguière à Saint-Christol-d'Albion.

        Le sanctuaire Notre-Dame de Beauvoir est classé monument historique depuis 1921.












(Clichés vues intérieures : J;-P. Banet ; sources doc.: R. Bailly, "Chapelles de Provence : origine, architecture, croyances". Ed. Horvath, Le Coteau 1988 ; http://www.mediterranee-france.com ; base Mérimée des Monuments Historiques).



  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil