Chapelle Saint-Pierre

à Peynier



        A quelques centaines de mètres au nord-ouest de Peynier, une légère butte domine la plaine fertile, et possède un cimetière avec une chapelle romane. Le monument, en parfait état, frappe le regard par ses puissants contreforts latéraux.

        Selon les sources municipales, cette chapelle existait déjà en 1098. A cette époque, elle était église paroissiale, située au centre d'une première agglomération. Cette chapelle est ensuite mentionnée dans des documents de 1173, la rattachant aux possessions de Saint-Victor de Marseille. La porte d'entrée porte le signe IIII : sans doute le millésime d'une date de restauration. Au XIXème siècle, un ermitage fut construit, dont il ne reste rien.




 




        A l'intérieur, son architecture montre une disposition particulière : les arcades latérales sont plus basses que les voûtes, ce qui donne à celles-ci des airs de coupoles. D'après R. Bailly, la structure spéciale de cette voûte se retrouve dans celles très semblables de deux autres monuments : Notre-Dame du Lac au Thor, et Saint-Maurice au Brusquet.

        Le contenu de cette chapelle consiste en un vieux bénitier, une peinture sur bois figurant peut-être Jeanne d'Arc, un ex-voto de 1721 et quatre dalles de tombeaux datées de 1851 à 1856. Dans le fond de l'abside, un groupe d'anges tenant une croix est posé sur un curieux portique blanc, rajouté à l'époque moderne.

        Cet édifice remarquable est classé monument historique depuis 1972.










(Sources doc.: http://www.peynier.free.fr ; R. Bailly, "Chapelles de Provence : origines, architecture, croyances", éd. Horvath, Le Coteau 1988 ; base Mérimée des Monuments Historiques).


  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil