Chapelle Sainte-Anne

à Roquebrune-sur-Argens

  





        Roquebrune-sur-Argens, à dix kilomètres à l'ouest de Fréjus : sur la route qui grimpe à l'ermitage Notre-Dame-de-Pitié où résident des frères carmes, une paisible chapelle est implantée à côté d'un cimetière. Le large portail percé dans sa façade contraste avec son minuscule clocheton.






       Sainte Anne, mère de la Vierge Marie, était l'épouse de saint Joachim. Elle n'est pas citée dans les évangiles canoniques, mais dans l'évangile apocryphe de Jacques. Trop âgée pour avoir un enfant, Anne fut avertie par un ange qu'elle serait enceinte de Marie. En fait Anne aura trois filles, de trois maris successifs, et qui seront toutes appelées Marie : Marie-Joachim, mère de Jésus ; Marie-Cléophas, mère de l'apôtre Jacques le Mineur ; Marie-Salomé, mère de Jacques le Majeur et de Jean l'Evangéliste. Des reliques attribuées à sainte Anne sont conservées à Apt et dans l'abbaye d'Ourscamp (Oise). Elle serait apparue en Bretagne en 1624 à un paysan d'Auray, Yves Nicolazic. Le nom d'Anne vient du mot hébreu "Hannah" qui signifie "grâce".










(Clichés : J.-P. Banet. Source doc.: Serge Panarotto : "Chapelles de Provence", Edisud patrimoines, Aix-en-Provence 2007 ; Guy Annequin : "Merveilles de l'enluminure, l'apogée de l'enluminure", Crémille, Genève 1989 ; http://www.operabaroque.fr/Saints.htm).


  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil