Chapelle Saint-Pierre-in-Vallis

à Roquebrune-sur-Argens

   

     




        A l'ouest de Fréjus et de Saint-Raphaël, le village de Roquebrune-sur-Argens est bâti en bordure de la plaine du fleuve Argens, qui coule d'ouest en est pour se jeter dans le golfe de Fréjus. Dressée sur un monticule à l'est du village, la chapelle Saint-Pierre est entourée d'un jardin verdoyant bien entretenu.

        Ce site est un antique lieu de culte qui dépendait de la villa gallo-romaine de Vallis. La chapelle Saint-Pierre était déjà construite en 1043, allors qu'elle appartenait à l'abbaye de Saint-Victor. Elle fut donnée à celle de Montmajour par l'évêque Bertrand I, mais revint aux moines de Lérins qui la reçurent en 1094 du comte Béranger IV. Elle fut rendue définitivement à Montmajour en 1479 par le pape Sixte IV.





        Saint-Pierre-in-Vallis était construite à l'origine avec une charpente en bois, qui fut remplacée par une voûte de pierre au XIIème siècle, pour mieux la protéger des incendies. Elle servait de chapelle funéraire, et se trouve encore entourée de tombes creusées dans la roche. Le curieux aménagement bâti à droite de l'entrée est un enfeu, c'est-à-dire une niche où l'on déposait le corps d'un défunt pendant la cérémonie d'inhumation.

        Restaurée récemment, Saint-Pierre-in-Vallis est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Elle abrite souvent des expositions, et surtout des concerts car elle possède une excellente acoustique.





(Clichés : J.-P. Banet. Sources doc.: panneau d'information implanté sur place ; Robert Bailly : "Chapelles de Provence. Origines, architecture, croyances". Editions Horvath, Le Coteau 1988.).




  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil