Chapelle Saint-Roch

à Sanary-sur-Mer

  









        Une chapelle au bord d'un rond-point : c'est à Sanary-sur-Mer, sur la rocade D217 qui contourne la ville, qu'il faut venir pour voir ce mélange de tradition et de modernité. D'après la plaque posée sur la façade, cet édifice fut bâti entre 1664 et 1665.

       En 1664 en effet, une épidémie de peste se déclara à Ollioules et à Toulon. Pour demander la protection du Ciel, les habitants de Sanary bâtirent une chapelle dédiée à saint Roch, personnage que l'on implorait souvent en pareil cas. L'épidémie fit peu de victimes à Sanary, et dès lors on institua en remerciement une procession annuelle.











       Sous la Révolution, la chapelle fut vendue comme bien national ; elle retourna bientôt à la paroisse à la suite d'un don, et fut rendue au culte. On trouva plusieurs fois des nouveaux-nés abandonnés sur le banc de la façade, qui furent recueillis pour adoption. En 1887, un porche fut ajouté au fronton. La chapelle fut encore restaurée en 1963.

       L'épisode le plus étonnant est celui où la Direction de l'Equipement décida d'aménager un rond-point. La chapelle se trouvant sur le tracé, on décida de la déplacer. Pour préserver son caractère, les ouvertures et le clocher furent coulés dans du plâtre, avant d'être replacés dans la nouvelle construction quelques mètres plus loin !













(Sources doc.: plaque votive scellée sur la façade ; http://paroisse.sanary.free.fr/p_sanctuaires.php)



  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil