Chapelle Saint-Placide

à Saint-Martin-de-Castillon









        Il faut savoir qu'elle existe pour la trouver, même si elle n'est qu'à une cinquantaine de mètres de la route, à l'abandon et totalement masquée par la végétation. A dix kilomètres à l'Est d'Apt, la RD48 permet d'atteindre le village perché de Saint-Martin-de-Castillon d'où l'on a une vue imprenable sur la vallée du Calavon. Du dernier virage à gauche avant le village, part un court sentier boisé à peine visible en voiture. Si l'on s'y engage, on distingue rapidement dans les arbres la silhouette désuète de la chapelle Saint-Placide.






         Construite après la grande peste de 1720 qui a ravagé la région, elle est curieusement dédiée à saint Placide, alors que le protecteur le plus souvent invoqué pour se protéger contre la peste est saint Roch. La chapelle a pourtant fait l'objet d'un pélerinage dédié à saint Roch jusque dans les années 1950.

        Quant au jeune saint Placide, il vécut au VIe siècle et fut disciple de saint Benoît. On dit qu'il faillit se noyer en allant puiser de l'eau dans un lac, mais que Benoît envoya à son secours saint Maur, qui le tira du danger en marchant sur l'eau ...

       




         Bâti en 1723 à la place d'une ancienne chapelle romane appelée Saint-Jean, le sanctuaire présente une façade néo-classique encadrée par deux fenestrons sous un clocher-mur à une arcade. Sauvée de la ruine par une toiture neuve et des tirants métalliques, elle est pourtant dans un piètre état. Les murs intérieurs portent encore des traces de peinture, mais l'autel est éventré.

       






         A quelques mètres de là, se tient au bord de la route une intéressante borie tout autant envahie par la végétation. Ce point de la route offre également une vue dégagée sur le village de Saint-Martin.









(Source doc. : P.-O. Elliott : "
Luberon, pays d'Apt. Carnet d'un voygeur attentif". Edisud, Saint-Rémy-de-Provence 2007).



Accueil Liste des chapelles Carte régionale Contact Liens