Eglise

de Saint-Pantaléon











        Saint-Pantaléon, au sud de Gordes dans la vallée d'Apt en Vaucluse, est un hameau insignifiant dont les maisons sont dispersées autour d'un carrefour où se tient un cimetière. C'est devant ce cimetière, très ancien puisque des tombes rupestres y sont encore visibles, que s'élève l'église dont la commune porte le nom.















        Ce petit sanctuaire d'époque romane (XIe siècle) est d'une belle élégance. Sous son toit de tuiles et son clocher en arcade, il possède une courte nef et un large transept que terminent trois absides semi-circulaires. Sur le côté gauche, un collatéral a été rajouté au XIIe siècle. Pour pénétrer dans l'église il faut presque enjamber les tombes taillées dans la roche qui l'entourent.








        Mais le plus intéressant est l'ensemble d'inscriptions gravées sur les pierres qui composent l'édifice. Si l'on examine de près les photos ci-dessous, on aperçoit sur plusieurs pierres d'angles des motifs en forme de demi-cercles à rayons qui évoquent des cadrans solaires.

        D'autres pierres portent de simples lettres gravées, sans doute des "marques de tâcherons", c'est-à-dire des initiales ou signatures de bâtisseurs.

        Chose très rare, l'abside centrale est elle-même taillée dans la masse du rocher sur un tiers de sa hauteur. Une inscription étonnante est également gravée sur cette partie de l'abside. Ce sont deux lignes de texte qui se présentent ainsi :



                "HIC REQUIESCIT BONE MEMORIE LECTO + OBIIT IN CHR(ist)O
                FUIT DEFUNTUS XIII K(a)L(endas) IAN(uarias)"








        La traduction de ce texte a été faite par l'archéologue Jean Guyon et figure sur le panneau explicatif. Il signifie :

                "Ici repose de bonne mémoire Lecto. Il mourut dans le Christ. Il est mort le troisième jour avant les calendes de janvier (20 décembre)".

        Comme l'indique le panneau explicatif, l'intérêt de cette inscription est qu'elle nous donne un élément de datation du lieu de culte, qui ne peut être antérieur au VIe siècle d'après la graphie des lettres.








        Les tombes rupestres datent du XIe ou du XIIe siècle, et plusieurs d'entre elles ont la taille de jeunes enfants. En effet l'église Saint-Pantaléon fait partie des "sanctuaires à répit", dans lesquels des enfants morts-nés reprenaient vie, dit-on, seulement le temps de leur baptême, avant leur mort définitive.

        L'église Saint-Pantaléon et le rocher contigu font l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1907.









(Source doc. : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Pantal%C3%A9on_(Vaucluse)).



Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil