Chapelle Saint-Gabriel

à Tarascon

  

 




        Voici l'une des plus célèbres chapelles de la région méditerranéenne, par l'intérêt de sa décoration exceptionnelle.

        Elle est implantée au sud-est de Tarascon, à l'extémité ouest des Alpilles, au débouché de la D33 sur la N570. Ce lieu fut aussi jadis le carrefour de plusieurs voies romaines : la via Domitia, la via Aurelia et la via Agrippa. Au milieu d'un paysage enchanteur planté d'oliviers et de cyprès, cette chapelle est le seul vestige d'un village antique du nom d'Ernaginum. Plus haut sur la colline se dressent encore les murs d'une ancienne forteresse médiévale.







        Bien que datant du XIIème siècle, Saint-Gabriel possède une façade inhabituellement riche en décoration, ce qui surprend pour la sobre époque de l'art roman. Elle affiche des motifs architecturaux nombreux et variés, et des bas-reliefs qui représentent : sur le tympan, Adam et Eve ainsi que Daniel dans la fosse aux lions ; dans le fronton triangulaire, l'Annonciation et la Visitation ; et autour de l'oculus, les emblèmes des quatre évangélistes : l'ange pour Matthieu, le lion pour Marc, le taureau pour Luc et l'aigle pour Jean.

        Cette chapelle est classée Monument historique depuis 1840. Elle a été chantée par un court poème de Frédéric Mistral, exprimant à sa manière l'impression de nostalgie et de mystère qui se dégagent de ce site magnifique.








(Clichés : J.-P. Banet. Sources doc.: ; Robert Bailly : "Chapelles de Provence. Origines, architecture, croyances". Editions Horvath, Le Coteau 1988 ; Serge Panarotto : "Chapelles de Provence", Edisud patrimoines, Aix-en-Provence 2007 ; Patrick Verlinden : "La Provence chrétienne", Editions les Sept collines, Marseille 2005 ; http://www.quid.fr/communes.html?mode=detail&id=27864&req=Tarascon&style=fiche).




  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil