Chapelle Saint-Victor

à Tarascon

      

        

          Au Nord de Tarascon, en parcourant la route D35 qui se dirige droit vers Boulbon, on peut s'arrêter au lieu-dit du "Mas des Mourgues", devant la chapelle Saint-Victor. Sur ce site exista dans l'Antiquité une villa gallo-romaine.

        La construction de la chapelle remonterait à la fin du IXème siècle, le plus ancien document qui en parle étant un acte de 1155 émanant du chapitre de Saint-Agricol d'Avignon. Une tradition rapporte que la mère de saint François d'Assise aurait été baptisée précisément dans cette chapelle.






          Ce bel édifice roman possède une porte condamnée surmonté d'un arc de décharge semi-circulaire. Un clocher à baie, un toît en lauzes de calcaire, une étroite fenêtre verticale, un bas-relief figurant un écu méconnaissable caractérisent ce sanctuaire. Une annexe lui est accolée. A l'intérieur, des restes de peintures sont encore visibles dans la nef. Cette construction est aujourd'hui classée monument historique.

        Le saint Victor vénéré ici est probablement le même que celui de Marseille. Officier romain qui visitait des chrétiens en prison, Victor fut arrêté en 290 à Marseille, martyrisé puis décapité. Son corps jeté à la mer revint s'échouer sur le rivage. Les chrétiens l'enterrèrent, et l'on fondit une abbaye sur le lieu de sa tombe au IVème siècle.





(Clichés : A. Grangier. Sources doc.: http://www.quid.fr/communes.html ; http://www.tarascon.org/fr/patrimoine.php#).


  Retour à la liste

Retour à la carte régionale

Retour à l'accueil